Vingt-quatre heures après l’Allemagne, c’est au tour du Danemark de valider son billet pour la Coupe du monde 2022. La sélection de Kasper Hjulmand et son jeu aussi agréable qu’efficace ont fait le boulot face à l’Autriche (0-1) pour s’assurer d’une sixième participation à un Mondial, la deuxième d’affilée.

Pour devenir la troisième nation mondiale à se qualifier, après l’Allemagne et le Qatar, les Danois devaient prendre les trois points contre l’équipe emmenée par David Alaba. La résistance a été belle mais les Autrichiens ont craqué au bout d’un exploit individuel de Delaney et d’une finition parfaite de l’ancien genkois Joakim Maehle.

Le Danemark peut aussi se targuer de présenter un bilan aussi beau qu’incroyable dans ce groupe F. En huit matchs, les demi-finalistes du dernier Euro ont marqué 27 fois et n’ont pris aucun but ! La belle histoire danoise continue…

L’Angleterre coince

Il faudra par contre encore attendre pour l’Angleterre. Malgré le soutien des 69 000 fans de Wembley, l’équipe de Gareth Southgate est parvenue à répondre au penalty hongrois mais jamais à prendre l’ascendant définitif (1-1).

Dans ce groupe I, les leaders anglais gardent toutefois leur sort entre leurs mains, d’autant qu’ils voient l’Albanie puis Saint-Marin arriver dans leur agenda pour terminer ces éliminatoires le mois prochain.

L’Italie et l’Espagne en grand danger

Les quatre nations présentes au Final Four de Ligue des nations ont évidemment été impuissantes durant cette fenêtre qualificative d’octobre. La Belgique sait désormais qu’une victoire contre l’Estonie le 13 novembre suffira à se qualifier alors que la France garde la mainmise sur le groupe D. Les Italiens et les Espagnols sont en revanche dans une situation moins confortable.

La faute évidemment à leurs adversaires respectifs. Dans le groupe B, la belle équipe de Suède a battu la Grèce (2-0) pour désormais compter 15 points, soit deux de plus que l’Espagne. La première place risque donc de se disputer le 14 novembre lors du choc Espagne-Suède qui terminera cette phase de poule avant les barrages.

Quant aux Italiens, ils devront absolument venir à bout de la Suisse le 12 novembre. Les deux nations comptent actuellement le même nombre de points mais la Squadra possède l’avantage du goalaverage. Victorieuse facilement en Lituanie (0-4), la Suisse a toutefois prouvé qu’elle avait les ressources nécessaires pour faire trembler le champion d’Europe.

Les deux derniers matchs qualificatifs de novembre permettront quoiqu’il arrive à huit nouveaux pays européens de composter leur ticket pour le Qatar. Viendront ensuite les barrages, les 24 au 29 mars, entre les dix deuxièmes de groupe et deux nations autres pays issus de la Ligue des nations. De ces douze pays, seuls trois iront au Qatar…