Le Final Four de la Ligue des Nations a confirmé le succès du retour de Karim Benzema en équipe de France. Après avoir soufflé la révolte face aux Diables Rouges, le natif de Bron a récidivé face à l'Espagne en égalisant d'une superbe frappe. Des prestations qui confirment son Euro réussi sur le plan individuel avec quatre buts.

Une semaine après l'annonce des 30 joueurs repris pour la course au Ballon d'Or, il n'en fallait pas plus pour que l'attaquant soit placé dans les favoris au trophée individuel. Son club, le Real Madrid, l'a bien compris. Cette récompense n'arrive pas toujours au plus méritant sur le plan sportif et une campagne de soutien, comme l'avait fait en son temps le Barça pour Leo Messi, n'est pas de trop.

La Casa Blanca n'a pas perdu de temps en tweetant à deux reprises en faveur des prestations de "KB9" et de son équipe nationale. "Félicitations à notre joueur spectaculaire Benzema, Ballon d'Or", précédé d'un  "Félicitations à l'équipe de France et à tous les fans de football de France pour le titre extraordinaire remporté en Ligue des nations"


Dans une course très ouverte, les Espagnols ont parfaitement compris l'opportunité de leur démarche. Si Benzema bénéficie d'une bonne partie du soutien des Français, certains estiment pourtant qu'il ne mérite pas la mythique récompense. 

"Les Bleus n'ont rien fait à l'Euro et le Real n'a rien fait en Ligue des champions. Ce n'est pas deux matchs dans une compétition en bois qui vont changer les choses. Benzema est un joueur extraordinaire mais c'est absurde de penser à lui pour le Ballon d'or ", martèle Daniel Riolo, célèbre consultant en France.


Reste à voir si le joueur formé à Lyon succédera 23 ans plus tard à Zidane, dernier vainqueur français. Réponse le 29 novembre prochain.