1998. Voici la date de la dernière participation de la Jamaïque à une Coupe du monde. A l'époque, plusieurs Anglais avaient décidé d'accepter de se naturaliser afin de disputer le Mondial avec leur pays d'origine. Deon Burton, Paul Hall, Robbie Earle, Fitzroy Simpson, Frank Sinclair et Marcus Gayle s'étaient ainsi rendus sur le sol français lors de la victoire des "Blacks-Blancs-Beurres". Tombés dans le groupe H avec l'Argentine, la Croatie et le Japon, les Jamaïquains avaient réussi à battre les Nippons et avait fini troisième de leur poule.

De beaux souvenirs que la fédération aimerait réitérer au Qatar en 2022. En effet, la Jamaïque commence sa campagne de qualification en novembre prochain. Actuellement, le pays ne part pas favori face à des nations comme le Costa Rica et le Mexique. Mais la donne pourrait changer. La fédération souhaiterait naturaliser dix joueurs évoluant en Premier League ou en Championship.

Michail Antonio (West Ham), Demarai Gray (Bayer Leverkusen), Max Aarons (Norwich), Nathan Redmond (Southampton), Andre Gray (Watford), Isaac Hayden (Newcastle), Mason Holgate (Everton), Liam Moore (Reading), Kemar Roofe (Rangers) et Ivan Toney (Brentford) seraient ainsi ciblés.

Pour certains, la naturalisation est même bien avancée comme l'explique le président de la fédération Michael Ricketts. "Andre Gray, Demarai Gray, Isaac Hayden, Mason Holgate, Nathan Redmond, Kemar Roofe et Ivan Toney sont tous dans l'attente de recevoir leurs passeports jamaïcains" a-t-il annoncé.

Problème: la pandémie retarde les échéances. "Les démarches sont en cours mais compliquées en raison de la pandémie. Nous espérons pouvoir avoir les passeports pour ces gentlemen dans des délais raisonnables, c'est en cours. Nous sommes en discussion. Je viens juste de parler au secrétaire d'État au sport et il est d'accord pour essayer et nous aider à faciliter et à accélérer le processus."

D'ailleurs, six des dix joueurs ont déjà honoré des sélections en équipe de jeune de l'île britannique (Moore, Aarons, Demarai Gray, Hayden, Holgate et Redmond). Ce choix pourrait poser encore plus question pour certains éléments. Notamment pour Michail Antonio et Nathan Redmond. Les deux joueurs ont déjà été appelés avec les Three Lions. Mais le premier n'a pas décollé du banc tandis que le second a joué lors d'un match amical. Ils sont donc tous les deux éligibles pour les deux pays en cas de naturalisation. Pour Max Aarons aussi, le choix s'annonce cornélien. Suivi par le Bayern Munich, le latéral de 21 ans a encore un adversaire en sélection.

En plus de ces éléments, la Jamaïque dispose déjà de quelques noms ronflants. A commencer par l'ancien genkois Leon Bailey. Avec Kemar Lawrence, Michael Hector et Bobby Reid, ils forment la colonne vertébrale de l'équipe.