Cinq jours après l'élimination surprise de l'Italie face à la Macédoine du Nord, les hommes de Roberto Mancini s'apprêtent à affronter la Turquie lors d'un match sans enjeu.

Pour Leonardo Bonucci, le nouveau système de barrages pose problème. Alors qu'avant, deux équipes s'affrontaient dans une confrontation en aller-retour, désormais quatre équipes se disputent une seule place qualificative dans un mini tournoi qui débute en demi finale.

L'ancien milanais de 34 ans argumente. "On a tout joué sur un seul match, c’est absurde comme règlement. C’est une décision folle. On joue des matchs aller-retour et tout peut arriver sur un match unique, comme on l’a vu. Il y a des équipes nationales qualifiées dans d’autres confédérations qui ont perdu quatre ou cinq matches. Et nous, on se fait éliminer par un but à la 92e minute sur notre seule défaite. Cette nouvelle formule est une vraie folie."

Une élimination que le défenseur de la Juve trouvera d'autant plus injuste puisque, pour rappel, la Squadra avait terminé la phase de groupes invaincue, mais voyait tout de même la Suisse passer devant elle.