Selon la commission, un boycott ne changerait rien aux droits de l'Homme et aux conditions de travail des ouvriers au Qatar. Une décision définitive est attendue le 20 juin. La Norvège avait été la première nation en mars à lancer un mouvement de protestation contre le Qatar lors des matches de qualification pour le Mondial. Face à Gibraltar, les joueurs norvégiens portaient un t-shirt avec le message 'Les droits de l'Homme sur et en dehors du terrain' en montant sur la pelouse. Durant l'échauffement, ils portaient également un t-shirt avec le message 'Respect sur et en dehors du terrain'.

En Norvège, de plus en plus de voix se sont élevées en faveur d'un boycott du tournoi au Qatar. L'équipe de première division Tromso a appelé au boycott. En réponse, une commission a été créée, qui a décidé que la Coupe du monde ne devait pas être attribuée au Qatar. Cependant, seuls deux des quatorze membres de la commission ont estimé que le boycott de la Coupe du monde était un choix judicieux, à condition de se qualifier pour le tournoi. Ils ont recommandé le dialogue et un ensemble de revendications et d'initiatives pour améliorer les conditions des travailleurs.