"La Confédération asiatique de football confirme aujourd'hui le retrait de la fédération de football de la RPD de Corée des éliminatoires asiatiques pour la Coupe du monde de la FIFA de 2022 au Qatar", a annoncé l'AFC dans un communiqué, qui reprend les initiales de la République populaire et démocratique de Corée, le nom officiel de la Corée du Nord.

Aucune raison n'a été donnée pour cette décision. Mais des médias sud-coréens avaient auparavant fait état du possible forfait de Pyongyang en raison d'inquiétudes liées au coronavirus.

En raison de la pandémie, la plupart des rencontres du deuxième tour du tournoi éliminatoire asiatique pour la Coupe du monde ont été reportées à juin.

Le mois dernier, l'AFC avait annoncé qu'elle modifierait le format de ce tournoi pour que les matches d'un même groupe se déroule dans un seul et même pays hôte.

La Corée du Sud avait été choisie pour accueillir les rencontres du groupe H, qui compte les deux Corées, le Turkménistan, le Liban et le Sri Lanka.

La Corée du Nord était quatrième du groupe, mais à un point seulement du leader, le Turkménistan. Et les Nord-Coréens avaient encore trois matches à jouer.

L'AFC a indiqué qu'une décision serait prise ultérieurement sur l'impact, en terme de points, du forfait nord-coréen sur le classement du groupe.

Ce tournoi sert aussi d'éliminatoires pour la Coupe d'Asie 2023 qui se déroulera en Chine.

Pyongyang a déjà décidé de faire l'impasse sur les JO de Tokyo de cet été en raison de la pandémie.

La Corée du Nord fut un des premiers pays au monde à fermer ses frontières quand le Covid-19 a été détecté pour la première fois dans la Chine voisine.