Mons cherche un capitaine

Football

Kevin Centorame

Publié le

Mons cherche un capitaine
© BELGA

Fred Herpoel a décidé de rendre son brassard, pas son contrat

MONS Alors que c'est David Fleurival et Francesco Migliore qui étaient désignés hier pour le point presse (une mesure instaurée par Christophe Dessy depuis qu'il a en charge l'équipe A), Frédéric Herpoel a sollicité de façon surprenante une entrevue avec les journalistes.

Connaissant les états d'âme du Havrésien et ses récents commentaires au sujet du président Leone, on pensait sincèrement qu'il allait nous annoncer la fin de sa carrière. Il n'a finalement annoncé que la fin de son capitanat à Mons. Un geste hautement symbolique, qu'il a officialisé hier matin, dès 9 h, dans le bureau d'Alain Lommers.

"Cela fait suite à l'incident de mardi et les paroles prononcées par le président" , explique Herpoel. "Mes propos sont mal interprétés, voire, pire, compris négativement. Quand je prends la parole, ce n'est pas toujours pour exprimer mon opinion personnelle, mais bien celle de la majorité du groupe. Je devais devenir le relais continu entre le vestiaire et la direction, mais vu les incompréhensions à mon égard et mon rôle de capitaine, je préfère me concentrer uniquement sur mon rôle de jou-eur."

Et de nous présenter le communiqué lu à Alain Lommers, qu'il souhaitait voir publié tel quel.

"On se trompe sur mon investissement au club. On me reproche mes réflexions, mais mes intentions sont tout autres. De plus, je ne suis plus en harmonie avec la conception du foot et les objectifs présentés quand j'ai rejoint l'Albert. On m'avait à l'époque demandé de m'investir à 100 % et j'avais été flatté, en début de saison, qu'on sollicite auprès de moi une liste de renforts éventuels (NdlR : parmi lesquels Foley et Thompson de Gand). Six mois après, où en est-on ? À mille lieues de ce qu'on allait faire de ce club. Puisque je ne me reconnais pas dans le projet du RAEC Mons, ni sportivement, ni commercialement, je ne m'impliquerai plus car, c'est vrai, ce n'est pas moi qui paie... Je veux juste faire mon travail de footballeur."

Voilà encore de quoi mettre de l'eau au moulin des supporters montois, qui manifesteront demain avant la rencontre de leur équipe.



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info