Football Ces Montois qui sont passés par le Tivoli

MONS Alors que les bruits de fusion entre la Raal et Mons continuent d'alimenter les discussions, on peut se rendre compte que de nombreux Montois actuels furent louviérois dans leur carrière.

Jean-Claude Verbist: le manager de l'Albert - qui porta la vareuse louviéroise comme joueur - occupa pendant de nombreuses années le même poste au Tivoli avant de quitter celui-ci suite à des gros désaccords avec le président Gaone.

Marc Grosjean: l'entraîneur des Dragons fut celui de la montée en D 1 à la Raal avant d'être remercié après un 1er tour catastrophique. Samedi, il reviendra pour la première fois au Tivoli depuis ces événements.

Dominique Cuvelier: l'adjoint de Marc Grosjean fut entraîneur dans les équipes de jeunes louviéroises avant de s'occuper de l'équipe réserve des Vert et Blanc. Depuis son arrivée à Mons, il a fait venir au club quelques jeunes éléments du Tivoli.

Cédric Roussel: le meilleur buteur de notre compétition a fait le bonheur du président Gaone pendant plusieurs saisons (1994-98) quand la Raal évoluait en D 2.

Sébastien Nottebaert: opéré du ménisque la semaine dernière, le défenseur du RAEC ne retrouvera pas la pelouse où il a connu la joie de remporter le tour final de D 2.

Claude-Arnaud Rivenet: encore Loup l'an dernier, le Français serait resté au Tivoli s'il avait trouvé un accord financier avec la direction de la Raal qui avait été le chercher dans l'équipe des footballeurs chômeurs de l' Hexagone. Il aurait pu être utile cette saison dans l'équipe d'Ariel Jacobs, qui voulait le garder.

Olivier Suray: comme Claude-Arnaud Rivenet, le défenseur de l'Albert fut louviérois pendant une saison. Et comme le Français, Suray fut prié de quitter le club à la fin de celle-ci.

Matthias Iannacone: le jeune gardien montois entama l'actuelle saison dans les rangs de la Raal avant de revenir très vite au Tondreau. Il retrouvera le Tivoli comme titulaire alors que les Loups l'avaient placé comme numéro 4 ou 5 dans leur hiérarchie.

Comme on peut le voir, de nombreux Montois ne seront pas en terrain inconnu samedi soir pour le dernier derby hennuyer de la saison. Celui-ci sera aussi peut-être le dernier entre ces deux clubs qui pourraient ne plus faire qu'un dans quelques jours.

© Les Sports 2003