"The Special One" a refusé de dévoiler qui d'Higuain ou de Benzema débuterait


MADRID Avant d'affronter Lyon mardi en Ligue des champions (18h45 GMT) au Bernabeu, l'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a jugé lundi que son équipe pouvait "regarder Lyon sans peur" après l'avoir éliminé en 8e de finale de la compétition la saison dernière.

Dans une conférence de presse où il s'est parfois montré un brin caustique, "The Special One" a aussi refusé de dévoiler qui d'Higuain ou de Benzema débuterait au poste d'avant-centre mardi.

Q: Connaissez-vous bien ce nouveau Lyon de Rémi Garde?

R: "Je crois que c'est le Lyon de toujours. Je connais bien cette équipe pour l'avoir déjà affrontée par le passé avec Porto. Ses entraîneurs et ses joueurs changent, mais ses principes ne varient pas. C'est une équipe sérieuse, disciplinée, défensivement très forte. Ils ont aussi des joueurs rapides pour jouer en contre. Et sur coup de pied arrêté, ils n'ont peut-être plus Juninho mais ils possèdent plusieurs spécialistes comme Källström ou Gourcuff."

Q: Partez-vous avec un avantage psychologique du fait de les avoir éliminés en 8e de finale de la C1 l'année dernière?

R: C'est une nouvelle compétition, une page vierge. C'est vrai que nous restons sur de bonnes sensations face à eux puisque nous les avions battus à domicile et presque à l'extérieur l'année dernière (1-1 à Gerland; 3-0 au Bernabeu). Mais eux ont aussi une expérience positive ici. Ce qui est sûr, c'est que nous pouvons regarder ce Lyon sans peur."

Q: Higuain est en grande forme, Benzema est remis d'aplomb. Lequel titulariserez-vous mardi ?

R: "Benzema va très bien, il a bien récupéré. Higuain est très bien aussi. L'un comme l'autre peuvent donc jouer demain, mais je peux aussi décider d'aligner les deux en même temps ou au contraire de laisser les deux sur le banc. Vous pensez bien que je ne vais pas entrer plus dans les détails. Rémi Garde ne m'appelle pas non plus pour me donner son onze de départ. Et puis, pour vous les journalistes, c'est aussi mieux comme ça parce que si je vous livrais la réponse maintenant, vous vous ennuieriez."

Q: Avez-vous à coeur de gagner tous vos matches dans cette phase de groupes?

R: "Non, pas forcément. Notre objectif, c'est de nous qualifier, et le plus tôt possible. Si, à un moment donné, nous faisons un résultat moins positif, ce ne sera pas un drame non plus parce que nous possédons déjà un petit matelas en ayant gagné nos deux premiers matches (contre le Dinamo Zagreb 1-0 et l'Ajax Amsterdam 3-0)."

Q: Ce match marque votre retour sur le banc en Ligue des Champions après la suspension que vous avait infligée l'UEFA pour vos déclarations sur le Barça après la demi-finale de l'année dernière. Regrettez-vous aujourd'hui vos propos?

R: "Ce qui s'est passé avec le Barça la saison dernière, c'est de l'histoire ancienne. Je ne veux plus en parler. Nous nous trouvons dans une nouvelle Ligue des champions. Voyons un peu si le résultat que nous y obtiendrons sera meilleur que celui de la saison dernière."

Q: Comment jugez-vous les récentes prestations de Raphaël Varane avec le Real et a-t-il des chances d'être titulaire mardi?

R: "Tout le monde est content de Varane ici. C'est un joueur avec un grand potentiel et qui a déjà prouvé qu'il pouvait être titulaire (à 2 reprises en Liga et contre l'Ajax en C1). Mais en même temps, à 18 ans, il a encore du temps pour progresser. Je crois que, pour lui, l'apprentissage du plus haut niveau avec le Real est une grande chance. S'il continue ainsi, je lui vois un avenir fantastique."

© La Dernière Heure 2011