Mouscron : l’IEG devrait dire stop !

Football

Jacques Chelle

Publié le - Mis à jour le

Mouscron : l’IEG devrait dire stop !
© BELGA

Le CA de l’intercommunale ne devrait pas donner son accord au passage en société anonyme


Négocier avec la ville ?


Sur tous les fronts


MOUSCRON Une nouvelle fois le sort de l’Excelsior Mouscron se retrouve entre les mains des administrateurs de l’intercommunale IEG. Après avoir accordé un crédit-pont de 900.000 euros in extremis l’an passé, l’IEG doit cette fois donner son accord ou non aux propositions qui ont été faites par la direction de l’Excel et Capitalium Consult .

Pour passer d’une asbl à une société anonyme, condition sine qua non pour qu’un éventuel investisseur rejoigne le club hennuyer, l’Excel a besoin du soutien de l’IEG, son principal créancier.

“Je ne préfère pas me prononcer avant la réunion du conseil d’administration de ce vendredi matin (NdlR : 7h30)” , indique Michel Franceus.

Le président de l’IEG ne cache pas être en faveur d’un changement en société anonyme.

“Pour moi, le statut d’asbl n’est pas fait pour un club de football. Cela fait déjà un certain temps que je dis que l’Excelsior Mouscron doit devenir une société anonyme. Ce n’est pas nouveau” , précise Michel Franceus.

S’il est d’accord sur le principe, dans les faits c’est une autre affaire.

“Mercredi soir, les dirigeants du club et de Capitalium Consult nous ont expliqué la situation. Le mot solution n’est pas vraiment approprié puisque rien n’est encore fait. Pour le reste, je n’en dirai pas plus. Je réserve en primeur le contenu de cette discussion aux membres du CA.”

Deux choix s’offrent ce matin à l’IEG. Soit elle dit stop. Le club est alors mis en liquidation et l’intercommunale perd deux des quatre millions prêtés à l’Excel sior (les deux millions autres étant garantis par Philippe Dufermont).

Soit elle donne son accord à un changement de statut du club et ses prêts se transforment en actions dans la nouvelle SA. L’IEG deviendrait alors actionnaire de ce nouvel Excel et d’éventuels investisseurs pourraient la rejoindre en rentrant dans le capital, mais l’IEG risquerait de tout perdre si le club se plante.

En toute logique, et compte tenu des nombreux efforts financiers qu’a déjà consentis l’IEG, les administrateurs devraient s’opposer au changement de statut.

Les pistes s’envoleraient alors et l’Excel mettrait la clé sous la porte en début de semaine prochaine.



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info