Les Mouscronnois ne sont plus qu'à deux points des barrages

MOUSCRON En enregistrant leur huitième défaite de la saison, la première à domicile, les Mouscronnois ont chuté à la 15e place du classement et ne comptent plus désormais que deux points d'avance sur les barragistes. Il faut dire qu'avec le visage qu'ils ont montré face à Gand, ils ne méritaient pas de prendre la moindre unité. Trop souvent deuxièmes sur le ballon et beaucoup trop peu inspirés pour déstabiliser la bonne organisation mise en place par Leekens, les hommes de Vandenbrouck ont montré leurs limites.

"Il faut le reconnaître : nous manquons clairement de talent dans l'équipe qui été alignée face à Gand", explique le mentor mouscronnois. "Nous ne parvenons pas à nous engager au bon moment, et ça aussi c'est la preuve d'un manque de talent évident."

C'est vrai qu'avec l'absence de Geoffray Toyes, la blessure de Kevin Hatchi et le peu de solutions offensives, le coach des Hurlus n'avait pas toutes les cartes en main pour faire trébucher l'équipe en forme du moment. Évidemment, ces quelques défections ne peuvent, à elles seules, expliquer cette nouvelle débâcle mouscronnoise. Une déroute qui enfonce un peu plus les Rouge et Blanc au classement avant un déplacement à Roulers.

"J'espère que nous pourrons aligner les renforts et que nous récupérerons les blessés" , explique le coach de l'Excel. "Dans les prochaines semaines, il va falloir prendre des points, ou la situation va devenir très compliquée."

Visiblement déçu par le comportement de certains de ses joueurs, Gil Vandenbrouck était fataliste et se disait prêt à céder son poste de T1 si les résultats ne suivent pas dans les prochaines semaines : "Si nous ne réussissons pas à prendre des points lorsque nous aurons récupéré les blessés et que les renforts seront qualifiés, il faudra se rendre à l'évidence et prendre d'autres mesures. Je pense qu'on devra envisager de confier les commandes de l'équipe à un autre entraîneur. C'est la loi du milieu. Lorsque l'on signe un contrat d'entraîneur professionnel, on sait que c'est une éventualité. Si c'est la seule solution, je me retirerai en espérant un éventuel choc psychologique. J'espère que nous ne devrons pas en arriver là mais s'il n'y a que cela à faire, on ne pourra pas faire autrement et ça me semblerait normal."

Les joueurs savent désormais ce qui leur reste à faire la semaine prochaine à Roulers s'ils veulent poursuivre l'aventure avec Vdb . On se souvient que la saison dernière, c'est après une défaite à Roulers que Geert Broeckaert avait été limogé... L'histoire repassera-t-elle les plats ?



© La Dernière Heure 2007