L'UB avait-elle le droit d'accorder la licence à Geel

NAMUR On a plaidé pendant près de trois heures hier devant le tribunal de première instance siégeant en référé concernant la plain- te de Namur qui s'estime lésé par l'octroi par la commission d'appel de la Fédération de la licence à Verbroeding Geel. Le club campinois obtient ainsi le droit de monter en division 2 (en tant que vainqueur du tour final de division 3) alors que Namur estime au vu des circonstances que ce droit lui revient.

Du côté de l'UR Namur, on a estimé que des "anomalies" étaient apparues entre la première (refus de licence à Geel) et la seconde instance (octroi en appel).

Les trois millions de dettes globales du club campinois subsistent. Et entre la commission et l'appel, 175.000 euros de dettes ont miraculeusement disparu. De plus, l'URN estime que le changement de réviseur d'entreprise et l'approbation des pièces comptables du 2e constituent des éléments nouveaux interdits par le règlement des licences.

Du côté de l'Union belge, on estime que les règlements ont été appliqués. Au principal, Namur deman- de que la décision de la commission d'appel des licences de l'UB soit suspendue jusqu'à ce qu'un jugement sur le fond ait eu lieu. À titre subsidiaire (si la première demande n'était pas accordée), l'URN deman- de que les deux clubs puissent évoluer dans une division 2 à 19 clubs. Le juge rendra son ordonnance lun- di.

"Nous croisons les doigts ", dit le président namurois Jean-Claude Baudart. "En fait, nous ne demandons pas que Geel reste en division 3 mais que nous puissions monter en division 2. Une division 2 à 19 clubs ne nous dérangerait nullement. La Fédération a déjà accepté des séries avec un nombre impair de participants quand les circonstances l'exigeaient. Nous nous réjouissons que la décision tom- be aussi rapidement mais nous ne nous faisons pas trop d'illusions, ce ne sera peut-être pas la fin de cette histoire."

Sans préjuger de la décision prise lundi, Namur compte bien demander le cas échéant des dérogations à l'Union belge concernant les délais de transferts.



© La Dernière Heure 2007