"Après instruction du dossier, audition du corps arbitral et de M. Waldemar Kita, la Commission de discipline décide de sanctionner M. Waldemar Kita de quatre mois de suspension dont deux mois avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles", écrit la LFP.

"Si le vestiaire d'un arbitre peut le cas échéant être un lieu d'échanges et de débats courtois après match, on ne saurait y tolérer des actes d'intimidations envers le corps arbitral. Faut-il le rappeler, on ne touche pas à un arbitre!", a de son côté réagi, dans un communiqué, le syndicat des arbitres du football d'élite (Safe).

Le Paris SG s'était imposé 3 à 0 à Nantes le 31 octobre dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1.

Par ailleurs, le dirigeant de Strasbourg Christian Rothacker et le coordinateur sportif du club alsacien Kader Mangane ont écopé de quatre matches de suspension chacun pour leur "comportement" envers le corps arbitral lors de la défaite strasbourgeoise face à Marseille le 6 novembre (1-0).