Mieux vaut tard que jamais: les Espagnols retrouvent le Final Four grâce à un but tardif d’Alvaro Morata

Une domination outrageuse du ballon (64 % de possession), mais une incapacité à faire mouche… jusqu’à la 88e minute.

Simon Hamoir
Mieux vaut tard que jamais: les Espagnols retrouvent le Final Four grâce à un but tardif d’Alvaro Morata
©AFP
L’histoire aurait pu se répéter pour la Roja, qui n’a plus à prouver sa maîtrise du jeu, mais qui péchait une nouvelle fois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité