Toutes les bonnes choses ont une fin. La Roja a mis un terme à l'incroyable série de 37 rencontres sans défaite de la Squadra. Il n'y aura donc pas de 38e. Même si l'Italie a déjà marqué l'histoire en battant le record d'invincibilité pour une équipe nationale. En demi-finale de Nations League, les hommes de Roberto Mancini sont tombés sur plus forts. Et ce pour plusieurs raisons. Forcément, l'exclusion de Leonardo Bonucci (41e) a joué un rôle énorme. 


Mais il ne faut pas non plus oublier la très belle partition des Espagnols. Car même avant cela, les hommes de Luis Enrique étaient supérieurs dans la rencontre. 

Grâce à un superbe jeu de possession, l'Espagne faisait mieux que de se défendre face au récent champion d'Europe. Et ce qui devait arrivé, arriva. Sur un magnifique centre d'Oyarzabal, Torres terminait l'action grâce à un vrai geste de buteur. 

Juste avant la mi-temps, le même duo a donné un avantage de deux buts pour la Roja grâce à une tête du petit format de poche de City. 


D'autres joueurs se sont mis en évidence côté espagnol. Surtout la classe biberon. A l'image de Gavi, étincelant pour sa première titularisation. Ou Pino, monté au jeu rapidement et qui a donné le tournis à une défense expérimentée. 

En fin de match, la Squadra s'est redonnée de l'espoir grâce à une chevauchée de Chiesa ponctuée par Pellegrini (82e). 


Mais le mal était fait et l'Espagne a remporté une rencontre méritée. Grâce à cela, ils défieront en finale la France ou la Belgique. Ce choc se dispute demain à 20h45 dans le stade de la Juventus. 

REVIVEZ LA RENCONTRE: