Malmenée par l'Espagne, l'équipe de France s'en sort finalement grâce à un but polémique de Kylian Mbappé inscrit à dix minutes du terme.

Alors que l'attaquant du PSG est en position de hors-jeu au moment de recevoir le ballon, l'arbitre justifie son choix puisque Eric Garcia a tout simplement touché le cuir dans son tacle. Mais cette explication ne semble pas convaincre du côté du pays ibérique...

"Ils sont en train de détruire le football"

Pour Marca, quotidien sportif madrilène, "l'arbitre sait que le but n'est pas valable". Le journal s'en prend à Anthony Taylor, l'arbitre de cette finale. "En première mi-temps, une main de Koundé dans la surface française aurait pu être sifflée. Mais il n'en sera rien après une rapide discussion avec le VAR".

Dans sa Une, le média espagnol ne passe pas par quatre chemins et titre : "Ils sont en train de détruire le football", parlant ensuite d'une "nouvelle et ridicule règle du hors-jeu".


"Un coup de massue"

Mundo Deportivo, célèbre journal sportif catalan, élabore sa Une autour d'un jeu de mots. "VARapalo" (varapalo voulant dire "coup de massue" dans la langue de Cervantes). Le journal revient sur cette "polémique" autour du VAR face à une Roja qui "ne méritait pas de perdre".


"Le VAR n'accorde pas un flagrant hors-jeu à la star du PSG"

De son côté, As, l'autre journal sportif madrilène, préfère souligner l'excellent travail montré par les hommes de Luis Enrique. Le quotidien, plein d'espoir, titre : "Sans trophée, mais avec un avenir". Cependant, et comme leurs confrères, ils reviennent sur le but de Mbappé. "La France renverse l'Espagne grâce à un bijou de Benzema et un but polémique de Mbappé puisque le VAR n'accorde pas un flagrant hors-jeu à la star du PSG".