L'Italie en pole en battant la Pologne

L'Italie a logiquement dominé dimanche la Pologne (2-0) et reste maîtresse de son destin pour la dernière journée de la Ligue des nations, mercredi, où une victoire en Bosnie-Herzégovine lui assurera une place en phase finale en 2021.

L'Italie, dominatrice de bout en bout, s'est imposée grâce à un penalty de Jorginho (27e) et un but en fin de match de Domenico Berardi (84e) face à des Polonais réduits à dix pour le dernier quart d'heure.

Ce succès permet à la Nazionale, malgré les nombreuses blessures et l'absence de son sélectionneur Roberto Mancini, en quarantaine après son test positif au coronavirus, de reprendre la tête du groupe 1 à leurs adversaires du soir.

Avec 9 points, l'Italie sera assurée de se qualifier pour le Final 4 en cas de victoire mercredi à Sarajevo. Mais elle peut aussi espérer passer en cas de nul voire de défaite face au dernier du groupe, selon le résultat de la confrontation entre la Pologne (3e, 7 pts) et les Pays-Bas (2e, 8 pts) au même moment.

Confronté à d'innombrables absences (Verratti, Chiesa, Immobile, Bonucci, Chiellini, Kean, Sensi, Zaniolo...), Mancini, suppléé sur le banc par son adjoint Alberico Evani, avait confié le brassard au Parisien Alessandro Florenzi et dégainé ses "plans B": le jeune Bastoni (Inter Milan) en défense centrale, le revanchard Bernadeschi (Juventus) sur l'aile droite et le volontaire Belotti (Torino) en pointe.

Belotti (ceinturé par Krychowiak) a obtenu le penalty du 1-0, transformé sans trembler par Jorginho (27e), qui semble avoir retrouvé son assurance dans l'exercice après ses deux récents ratés avec Chelsea.

L'attaquant du Torino, que Mancini a choisi de faire alterner en pointe avec Ciro Immobile (absent en raison d'un test positif au Covid-19), ne fut pas loin de marquer lui-même mais n'a pas cadré. A défaut de précision, Belotti symbolise l'appétit de cette équipe d'Italie qui, sans grande star, continue à construire un jeu séduisant et ne perd plus (21 matches consécutifs).

La Pologne a bien tenté de réagir avec trois remplacements à la pause mais est demeurée totalement inoffensive (aucun tir cadré en 90 minutes!).

D'autant que Goralski quittaient ses partenaires à un quart d'heure de la fin après deux tacles appuyés synonyme de cartons jaunes.

Lewandowski, lui, fut très discret, s'illustrant principalement par un coup de coude sur Bastoni qui a aurait pu lui valoir un carton.

Les Pays-Bas gardent un petit espoir en battant la Bosnie

Les Pays-Bas ont conservé une petite chance de disputer la phase finale de la Ligue des nations, en dominant facilement dimanche la Bosnie-Herzégovine (3-1) à Amsterdam.

L'Italie est toutefois venue refroidir leurs espoirs de qualification pour le "Final 4" en dominant dans la soirée la Pologne (2-0). Les Italiens seront qualifiés en cas de succès en Bosnie mercredi.

Les Néerlandais, eux, devront compter sur une défaite ou un nul des Italiens et probablement l'emporter en Pologne pour espérer arracher le billet de ce groupe 1 de la ligue A.

La Bosnie, elle, est déjà condamnée à la dernière place du groupe et donc à la relégation en ligue B.

En inscrivant les deux premiers buts de la rencontre dès le premier quart d'heure de jeu (6e et 13e), le milieu de Liverpool et capitaine néerlandais Georginio Wijnaldum a été le principal artisan de ce succès, qui est aussi le premier de Frank de Boer à la tête de la sélection dont il avait porté le maillot à 112 reprises en tant que joueur.

Depuis son arrivée en remplacement de Ronald Koeman, parti au FC Barcelone, le sélectionneur néerlandais avait dû se contenter de trois matches nuls et d'une défaite.

Cette fois-ci, les Pays-Bas ont entamé la rencontre pied au plancher, asphyxiant d'entrée de jeu une formation bosnienne privée des services d'Edin Dzeko, contrôlé positif au nouveau coronavirus.

Après le doublé de leur capitaine, les Pays-Bas ont su gérer leur avantage sans trop de soucis tout en se faisant plaisir grâce à quelques gestes techniques signés de Jong ou, surtout, Memphis Depay.

L'attaquant lyonnais, intenable sur le côté gauche du trident offensif, a inscrit le 3e but néerlandais sur une nouvelle offrande de Denzel Dumfries (55e, 3-0), déjà auteur d'une passe décisive sur le premier but.

Peu après l'heure de jeu, la Bosnie a tout de même sauvé l'honneur via Prevljak, tout juste entré en jeu (64e, 3-1).

Les Russes, leaders du groupe 3 de la Ligue B, ont perdu en Turquie (3-2)

Dans la Ligue B, la Turquie a fait subir à la Russie sa première défaite de cette Ligue des Nations (3-2). Les buts turcs ont été inscrits par Kenan Karaman (26e), Cengiz Under (32e) et Cenk Tosun sur penalty (51e) alors que Denis Cheryshev avait ouvert le score pour la Russie (11e), réduite à 10 rapidement après l'expulsion d'Andrey Semenov à la 24e. Daler Kuzyayev inscrivait le deuxième but russe à la 57e. La Russie reste pour le moment en tête du groupe 3 avec 8 points, devant la Hongrie (7 points) qui accueille la Serbie (2 points) à 20h45. Grâce à leur victoire, les Turcs comptent 6 points. La Finlande l'a emporté en Bulgarie (1-2) grâce à des buts de Teemu Pukki (7e) et de Robin Lod (45e+1) contre un but de Dimitar Iliev sur penalty (68e) pour la Bulgarie. Les Finlandais restent deuxièmes du groupe 4 avec 12 points, derrière le Pays de Galles qui l'a emporté 1-0 face à l'Irlande grâce à un but de David Brooks (67e). Les Gallois comptent 13 points, l'Irlande est troisième avec 2 points et la Bulgarie clôt la marche avec un point.

Dans la Ligue C, l'Arménie a gagné en Géorgie (1-2). Gevorg Ghazaryan (33e) a ouvert le score pour les Arméniens avant que Vako n'égalise pour la Géorgie (65e). C'est Sargis Adamyan qui a offert la victoire aux Arméniens (86e). Au classement du groupe 2, les Arméniens comptent désormais 8 points et reviennent à une longueur du leader macédonien, vainqueur de l'Estonie plus tôt dans la journée (2-1). Les Géorgiens sont troisièmes avec 6 points et l'Estonie est dernière avec 2 points. Dans le groupe 4, la Biélorussie s'est facilement défaite de la Lituanie (2-0) grâce à Evgeni Yablonski (5e) et Max Ebong (20e). Les Biélorusses (10 points) gardent la tête du groupe 4 où l'Albanie a battu le Kazakhstan (3-1). Les buts albanais ont été inscrits par Sokol Cikalleshi (16e), Ardian Ismajli (23e) et Rey Manaj (61e) alors que Aibol Abiken a marqué l'unique but kazakh (25e). Les Albanais sont deuxièmes du groupe avec 8 points, la Lituanie suit avec 5 points et le Kazakhstan compte quatre points.