Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. A Barcelone, nombreux sont les supporters à espérer que Pedri, jeune milieu de terrain auteur d'une toute grosse saison, ne se blesse pas trop souvent. En effet, il est, malgré son jeune âge, déjà un leader en Catalogne.

Ceci dit, s'il y a bien un joueur qui ne doit pas trop regretter l'absence du milieu espagnol, c'est le jeune Gavi, qui a été amené à remplacer Pedri au sein du onze de base du Barça ainsi qu'avec la sélection espagnole.

Resté sur le banc durant les deux premières journées de Liga, Gavi est monté au jeu lors des deux matchs suivants avant de se forger une place de titulaire sur l'échiquier disposé par Ronald Koeman. Lors de sa montée au jeu contre Grenade, c'est même lui qui a adressé l'assist sur la tête d'Araujo pour récolter un point de ce mauvais match des Catalans.

Il faut dire que ce jeune milieu de terrain a tout pour s'imposer au Barça. Âgé de 17 ans à peine, ce bon manieur de ballon est surtout un bon dribbleur. Il le doit notamment à son centre de gravité très bas. A l'aise techniquement, Gavi a aussi une bonne vision du jeu et son volume de jeu est important. Il ne rechigne pas non plus à la tâche défensive. Face à l'Italie, son impact physique a d'ailleurs bousculé des joueurs comme Verratti ou Jorginho. 

Ce milieu de terrain, plutôt complet, a donc charmé Luis Enrique, qui a décidé de le convoquer pour disputer le Final 4 de la Nations League. Ce qui lui avait valu quelques critiques. 

Mais l'ancien mentor du Barça a carrément titularisé le jeune joueur, qui, avec la sélection espagnole est passé tout droit des U18 à l'équipe A ! C'est également à la place de Rodri que le milieu de terrain du Barça a évolué. Et quelle première pour cette jeune pépite ! Souvent bien positionné, il a été excellent dans les transmissions (90 % de passes réussies) et a commis les fautes nécessaires. Bref, une première rencontre où il a été à la hauteur. 

Le joueur du FC Barcelone a impressionné tous les observateurs et a bien tapé dans l'oeil de Luis Enrique:  "Nous parlons déjà d'un cas très inhabituel et il joue comme dans son propre jardin. C'est un plaisir de voir un joueur avec cette qualité et cette personnalité. Il est l'avenir de l'équipe nationale comme beaucoup d'autres joueurs", a commenté le sélectionneur à Marca. 

A 17 ans et 62 jours, il est devenu le plus jeune joueur à défendre les couleurs de la sélection espagnole.

A l'avenir, nul doute qu'il faudra le faire jouer avec Pedri, plutôt qu'à sa place.