Le Congolais a déjà quatre sélections sur le banc à son actif

MONS Surprise, samedi soir, à la lecture de la composition montoise pour affronter Gand.

Sur le banc, c'est Franck Nkela et pas Greg Delwarte qui avait été choisi pour pallier une éventuelle défection de Fred Herpoel.

Pour le Congolais de 24 ans, cela représentait la 4e apparition sur le banc. "Nous étions sélectionnés tous les trois et j'ai appris la bonne nouvelle pendant le briefing" , explique Franck. "Je pense que cela vient récompenser mes prestations à l'entraînement et avec les Espoirs. Être sur le banc est déjà une énorme satisfaction dans la mesure où lorsque j'ai signé à Mons, j'étais le 4e dans la hiérarchie."

Pour cet élément ayant pas mal bourlingué sans parvenir à se poser, l'offre montoise fut un cadeau tombé du ciel. "En débarquant du Congo, où j'ai défendu les filets de la sélection à 3 reprises, j'ai rejoint Anderlecht que j'ai dû quitter après quatre mois à cause d'un manager. J'ai ensuite atterri à Ternat où j'ai été testé avec succès face au Brussels, qui a à son tour manifesté son intérêt. Malheureusement, je me suis ensuite blessé."

Après un an sans jouer, Franck Nkela fut amené à Tubize où son essai fut également concluant. "On m'y a proposé un contrat, mais le tour final battait son plein. Une fois le club assuré de sa montée en D1, M. St-Jean est parti. M. Deleu, le coach des gardiens, a insisté, mais Albert Cartier ne m'a jamais donné ma chance en préparation, malgré un souci dans les buts. Au culot, j'ai alors rappelé M. St-Jean qui, sans rien me promettre, m'a accueilli à Mons."

Après des débuts hésitants, il est devenu un sérieux concurrent pour Greg Delwarte. "Il n'y a pas de tensions entre nous, mais chacun veut cette place de numéro 2..."



© La Dernière Heure 2009