Le vestiaire hurlu vit mal la situation. Les joueurs ne se sont pas entraînés hier matin

MOUSCRON Les joueurs sont dans le flou et un certain ras-le-bol s’est installé. Hier matin, tous avaient décidé d’un commun accord de brosser l’entraînement du matin. “Nous avions besoin d’explications de la direction. Nous souhaitions discuter de notre avenir et de celui du club. Nous avons donc fait l’impasse sur l’entraînement pour avoir plus clarté”, indique Walter Baseggio.

Benoit Roul, Jean-Pierre Dufermont et Gil Vandenbrouck ont rencontré les joueurs en fin de matinée. “Nous sommes maintenant certains que le club se présentera bel et bien en appel vendredi et ira même plus loin s’il le faut” , ajoute le Clabecquois. “Néanmoins, nous en sommes toujours au même point au niveau de la situation.”

Tous ne réagissent pas de la même manière.

“Nous resterons encore dans l’incertitude lors des prochains jours. Certains joueurs l’acceptent, d’autres non. Chacun possède sa propre mentalité. Tout le monde souhaite que l’ Excel survive, mais nous avons également besoin de stabilité.”

L’ensemble des joueurs devrait cependant tenir sa place face à Malines samedi soir.

“Ce ne sera pas évident compte tenu des circonstances, mais nous devons rester professionnels jusqu’au bout. Je crois que le groupe est prêt à jouer ce match, même si d’un point de vue mental, ce n’est pas évident à gérer.”

Les joueurs s’entraîneront donc bel et bien ce matin à 10 h 30. “Nous savons que les dirigeants font tout pour trouver une solution. Même dans de pareils moments, l’ambiance reste bonne entre les joueurs. C’est important de se soutenir mutuellement”, conclut Walter Baseggio.



© La Dernière Heure 2009