L’avant serbe a permis à Eupen d’en finir avec les PO3. Place aux duels avec les équipes de D2 !

CHARLEROI “Le salut viendra du banc” , avait clamé, à plusieurs reprises Albert Cartier.

Si le coach français a passé le témoin à Danny Ost et son enthousiasme, force est de constater que, lors de ces PO3 , les forces vives venues du dug-out ont bien aidé les Pandas .

Lors de la première manche, Jefferson avait planté le but de la victoire (3-2) en étant monté au jeu à la pause (1-2 à cet instant). La semaine dernière, les germanophones ont une nouvelle fois pu compter sur le Brésilien pour inverser la tendance (4-2).

Samedi, pour la… dernière reprise du combat, le héros a pris les traits de Marko Obradovic, l’avant, une fois international monténégrin Espoir. “Mais j’ai un passeport serbe” , coupe-t-il.

Confiné à un rôle de réserviste… presque attitré (cinq titularisations et onze montées au jeu lors de la phase classique), le numéro 15 (20 ans le 30 juin) n’a pas encore la carrure d’un titulaire. Mais, sur des bribes de match, son envie et son tempérament sont à même de faire vaciller une défense ainsi mise sous pression. “En D2, j’avais déjà réalisé deux doublés. Là, il s’agit d’un baptême en Jupiler League. À qui j’ai pensé ? À ma femme et à ma famille.”

Lancé dans la bagarre juste avant l’heure de jeu, le héros d’un soir a bien assimilé le message de Danny Ost. “Le coach a bien préparé le match. Au moment de ma montée sur la pelouse, il m’a dit d’aller à la guerre, de courir tant et plus, de travailler, de chasser le ballon et de jouer simple.”

Appliquant ces directives compatibles avec son style de jeu, Obra a ouvert, à son équipe, la voie du tour final avec les D2. “Sur mon premier but, après l’excellent travail de Pablo (Chavarria), je vois que le défenseur devant moi va être surmonté. Sur le second, je me place pour être à la tombée du duel entre Chavarria et Signorino et, après avoir vu le gardien avancé, je frappe du gauche… mon mauvais pied.”

Ses partenaires n’ont pas omis de le charrier. “L’important est maintenant de bien négocier les 6 matches à venir pour rester en D1.”



© La Dernière Heure 2011