Éric Deflandre trouve le Standard plus fort que la saison passée


SCLESSIN Dimanche, Éric Deflandre retrouvera vraisemblablement sa place de titulaire contre Genk.

Souvent premier réserviste lorsque la défense était complète et comptait sur Onyewu, il n'a jamais craché dans la soupe liégeoise qu'il affectionne tant.

Éric, comment avez-vous vécu ce choc contre Charleroi ?

"Bien. Honnêtement. Je n'ai pas été déçu dans la mesure où le coach m'a expliqué ses raisons (NdlR : l'arrière droit étant à deux jaunes, il ne voulait pas prendre le risque de perdre Ony- ewu + Deflandre) et que ce choix de gestion me semblait clair et plausible."

Savoure-t-on un derby wallon sur le banc ?

"On est beaucoup plus nerveux car on voit davantage le jeu et on a l'impression d'être inutile. Tu ressens donc surtout l'envie d'être sur le terrain."

Quelle est la meilleure équipe bel- ge du moment ?

"Je ne nous place pas au-dessus. Il y en a quatre pratiquement sur un pied d'égalité : Anderlecht, Genk, Gand et le Standard. On préférerait être seul mais cet équilibre des forces est bénéfique pour le football belge. Il y a une émulation."

Il y a un an, vous étiez 1er avec 38 points. Vous êtes désormais 3e avec 37. Mais vous semblez plus fort.

"Je le pense. On a franchi un palier notamment au niveau du collectif. On vit bien ensemble, nous sommes en parfaite cohésion avec le staff et beaucoup plus réguliers. On jugera en fin de championnat."

De quoi devez-vous vous méfier pour éviter que l'élan ne se brise ?

"De nous-mêmes. Du fait de croire qu'il nous suffirait de paraître pour vaincre. Notre état d'esprit est bon, nous ne devons avoir peur de personne mais nous devons surtout rester les pieds sur terre."

Standard - Genk : match décisif ?

"Ce sera un gros tournant. Nous n'avons pas le droit à l'erreur mais, en cas de victoire, tout est relancé. Si on conserve nos qualités et notre concentration, on ne sera pas battu."

Mais un revers vous reléguerait à dix points...

"On ne pense pas à la défaite. Nous ne perdrons pas. Mais il faudra être dans un très bon jour. Dans cette optique, la semaine a bien commencé."

Quelles sont les forces de Genk ?

"Son collectif, sa confiance et sa régularité même s'il peut apparaître en légère perte de vitesse. Le Racing a un bon coach et son groupe bosse dans des conditions sereines. Dimanche, il sera au top."

Le Standard part favori, non ?

"Il faudra le prouver. Chez nous, ce sera en gagnant la rencontre."



© La Dernière Heure 2007