La France s'est imposée 1-3 face à la Russie lors d'un match amical disputé à Saint-Pétersbourg mardi en début de soirée.

Le match a débuté après une minute de silence observée en mémoire des victimes de l'incendie meurtrier survenu dimanche dans un centre commercial de Sibérie qui a fait au moins 64 morts, dont 41 enfants. Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a décidé d'aligner d'entrée un trio offensif constitué d'Ousmane Dembélé (FC Barcelone), Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain) et Anthony Martial (Manchester United).

Au cours de la rencontre, l'attaquant de Barcelone a été ciblé par des cris de singe provenant des tribunes russes notamment à l'occasion de deux corners frappés par le Français. Des internautes ont aussi entendu des cris similaires autour de la 73e minute lorsque Paul Pogba touchait le ballon.

En Russie, le racisme est très profond dans le monde du football. Le réseau antidiscriminations Fare a ainsi recensé 89 incidents liés au racisme et l'extrême droite dans le championnat russe lors de la saison 2016/2017. En vue de la prochaine Coupe du monde (14 juin - 15 juillet), la FIFA suit d'ailleurs de près le dossier.