"Il n’est pas question d’un manque d’arbitres", détaille Frank De Bleeckere, directeur technique adjoint du Referee Department. "À cette phase-ci de la Coupe, il n’y a jamais de quatrième arbitre car des clubs amateurs sont encore engagés."

Quatre arbitres seront présents dès les huitièmes de finale, tandis que le VAR sera de la partie à partir des quarts. Reste à savoir ce qu’il adviendra en cas de blessure d’un des trois arbitres ce mardi ou ce mercredi."Si un arbitre vient à se blesser, alors une annonce est passée dans le stade pour un arbitre neutre", explique De Bleeckere. "Durant ces matchs-ci, ce ne sera pas possible (NdlR : vu qu’il n’y aura pas de supporters). Alors, en première instance, l’équipe visiteuse pourra désigner un affilié du club. Si cela s’avère impossible, alors ce droit reviendra à l’équipe qui reçoit."