Le jeune médian du Brussels paye son accumulation de petites blessures


MOLENBEEK Venu l'été dernier dans le même train qui amena Michel Piersoul, Arnaud Laly, Michaël Cordier et Quantin Durieux du Tivoli vers le stade Machtens, Julien Pinelli est le seul des anciens Loups qui n'est pas encore réellement parvenu à s'imposer au Brussels. Pire même, on ne peut pas réellement affirmer que le jeune Carolo (21 ans) respire la joie de vivre.

"Que voulez-vous ? Il n'est pas amusant pour un élément qui arrive dans un nouveau club de devoir plus fréquenter l'infirmerie que les pelouses... Chaque fois que j'ai pensé voir enfin le bout du tunnel, une nouvelle petite blessure est venue enrayer ma progression. Mentalement, je me suis déjà senti mieux..."

Pourtant, avec les nombreux absents que déplore actuellement Albert Cartier, Julien Pinelli aurait eu l'occasion de peut-être faire son trou dans l'équipe. "Mais j'avoue accuser un retard physique, observe notre interlocuteur. Quoi de plus normal dans la mesure où j'ai loupé une grande partie de la préparation, une période tellement importante pour tout footballeur, à cause d'une succession de pépins physiques. Aujourd'hui, je dois redoubler d'ardeur au travail pour combler mon retard. Je me suis donc fixé comme objectif d'être totalement prêt au début de la seconde partie de la saison. J'espère avoir maintenant assez donné en ce qui concerne ma dose de malchance. Et tout ce que je pourrai prendre comme temps de jeu avec le second tour sera considéré comme du bonus."

En attendant, celui qui fut appelé quelques fois chez les Diablotins par Jean-François de Sart peaufine son adaptation dans la capitale. "Au niveau des clubs, il n'y a pas d'énormes différences entre ce que j'ai connu à La Louvière et le Brussels, même si tout est bien plus professionnel ici à Molenbeek. Le plus gros changement, je le connais au niveau de la vie de tous les jours puisque j'ai quitté pour la première fois le toit familial. Depuis deux mois, j'occupe un studio à Anderlecht. Mes passe-temps ? Je suis régulièrement sur le Net et j'affectionne également la Playstation. Mais l'essentiel de mes loisirs est consacré au repos. Et je retourne de temps en temps me ressourcer à Charleroi."



© La Dernière Heure 2006