La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a débouté jeudi l'ancien patron de l'UEFA Michel Platini, estimant que sa suspension fin 2015 de toute activité liée au football pendant quatre ans, pour un versement controversé reçu de l'ex-président de la Fifa, Sepp Blatter, était "justifiée".

La CEDH juge "qu'au regard de la gravité des infractions commises, de la position élevée que M. Platini occupait au sein des instances de football et de la nécessité de rétablir la réputation de ce sport comme celle de la FIFA, la sanction infligée ne paraît ni excessive, ni arbitraire", selon un communiqué de presse de l'institution.