L'équipe nationale de football d'Iran, entraînée du 20 mai au 4 décembre dernier par Marc Wilmots, n'est plus autorisée à jouer des matchs internationaux dans son pays jusqu'à nouvel ordre.

Les quatre clubs iraniens actifs en Ligue des champions asiatique doivent également jouer leurs matchs à domicile à l'étranger pour le moment. Les mesures ont été prises par la Confédération asiatique de football (AFC), sans autre explication. La Fédération iranienne de football a fait appel de ces sanctions.

Celles-ci pourraient être le résultat de la catastrophe aérienne du 8 janvier au-dessus du territoire iranien. L'Iran avait abattu par erreur un avion d'Ukraine International Airlines et ainsi tué 176 personnes.

Le niveau élevé de tension entre l'Iran et les Etats-Unis serait également une raison pour l'AFC de ne pas envoyer d'équipes de football en Iran pour le moment.