Tournai peut encore prétendre à un bon classement

TOURNAI Sauvés depuis quelques journées, les Sang et Or ne restent pourtant pas sans ambitions. "Tout d'abord, il reste une prime à prendre" , constate le mentor Thierry Pister. "Ensuite, en cas de victoire, nous pourrions accéder à une très belle huitième place au général. Pour une première saison, ce serait formidable."

Surtout après l'entame de championnat catastrophique...

Le RFC Tournai ne compte donc pas faire de sentiments face à l'Union Saint-Gilloise qui joue, à la maison, son dernier match en Division 2 avant de basculer à l'étage inférieur. "De plus, j'ai entendu qu'il y avait pas mal de problèmes dans le club en ce moment, souffle notre interlocuteur. Le site internet est fermé, le comité se brouille... rien de bon. Si, après le premier tour, je trouvais que l'Union avait une belle équipe, j'ai vite compris au second tour que cela n'allait pas aller. Comment se maintenir quand seuls sept ou huit joueurs défendent ?"

En coulisses, Tournai prépare l'avenir. Ce sera sans Philippe Corsélis, le manager adjoint du club, qui quitte les Sang et Or en raison de son manque de professionnalisme. Plusieurs joueurs quitteront le bateau durant le mercato . Ambu (qui a signé à l'US Centre), Thonon, De Villers, Brisset, Moustaïd ou encore Meriem vont chercher du temps de jeu ailleurs. D'autres devraient suivre. "Mais je préfère leur annoncer de vive voix. Il risque d'y avoir des surprises."

On parle d'ailleurs de Guilmot à Courtrai. "C'est un joueur que je veux garder, mais on ne peut empêcher un joueur d'évoluer en D1. Par ailleurs, Jean-Claude Stocman a noué des contacts avec certains joueurs. Ils sont quatre à être prêts à venir chez nous."

Dont ne fait pas partie Hicham El Araïchi de Roulers.

Le noyau : Delwarte, Gueguin, Sekour, Quivy, Guilmot, Zebre, Mouissi, Seoudi, Scarpino, Di Tullio, Lecaillier, Bihhi, De Vreese, Breleur, X et X.



© La Dernière Heure 2008