Football D'abord très pudique vis-à-vis de sa vie privée, Didier Deschamps a (enfin) osé parler de sa nouvelle dentition.

C'est dans l'émission "Face aux auditeurs d'Europe 1", qui sera diffusée le dimanche 13 janvier prochain, que le coach de l'équipe de France lève le voile. Didier Deschamps évoque un sujet dont il n'a jamais osé parler: ses nouvelles dents. Dans des propos relayés par nos confrères du Huffington Post, on peut toutefois sentir le malaise qui persiste autour de cette question.

"Ça ne regarde que moi, je n'ai pas envie d'en parler. C'est ma vie privée, donc je n'ai pas à commenter, dire le pourquoi du comment", lance-t-il d'abord sur la défensive. Mais ensuite, le coach des Bleus parvient à dépasser son complexe: "La seule chose que je peux dire, c'est que, bien évidemment, en étant sélectionneur de l'Équipe de France, il y a un côté représentatif qui est important, parce que cela concerne l'image de la fédération."

Dans les dires de Didier Deschamps, on peut comprendre que la médiatisation de son image est source de méfiance et n'est pas quelque chose de naturel. Toute cela reste une obligation professionnelle: "Je suis salarié, et même si je suis un salarié un peu à part, je suis salarié de la Fédération et, par rapport à ce que représente le rôle de sélectionneur pour le football français, je ne vais peut-être pas m'habiller comme certains de mes joueurs, avec certaines tenues, même si ça leur va très bien... Je ne me vois pas me faire une coupe de cheveux un peu exotique non plus. Je ne cherche pas le buzz", poursuit-il au micro d'Europe 1.

Un moyen de protéger sa famille?

Avant cette opération, les moqueries autour de la denture de Didier Deschamps étaient monnaie courante sur les réseaux sociaux. Il en avait conscience. Cette nouvelle dentition aurait alors pour objectif de mieux protéger sa famille des critiques puériles qui l'entouraient. "Je fais en sorte de me protéger, de protéger ma famille. C'est quelque chose d'important, même si l'exposition, de par ma fonction, est importante. Ça peut être dans le positif, par moment aussi dans le négatif. Je prends beaucoup de recul par rapport à ça pour ne pas être impacté du tout", a-t-il conclu.