Alain Lommers se défend d'être à la base du silence

MONS On aurait voulu savoir comment Fréderic Herpoel, le capitaine des Dragons , vivait ce début de campagne délicat. Malheureusement, depuis plusieurs semaines, le Havrésien, auteur de quelques sorties médiatiques remarquées, se dit "interdit de parler par sa hiérarchie. Par contre, si vous voulez parler de mon club d'Havré, c'est sans problème" , ajoute souvent le gardien en guise de clin d'œil.

Lassée de se faire critiquer ouvertement, la direction montoise essaierait-elle d'imposer une dictature en plein cœur du Hainaut ?

"Absolument pas ! Je n'ai jamais interdit à un joueur de parler à la presse, et je ne le ferai jamais", assène Alain Lommers, même si le mutisme dans lequel s'est placé le gardien doit bien arranger le directeur général. "Il y a quelques semaines, tous les joueurs ont reçu un courrier leur stipulant que s'ils avaient le droit de s'exprimer, ils ne devaient le faire que sur des dossiers concernant ce pourquoi ils sont payés, autrement dit le sportif (NdlR : Herpoel a souvent commenté la façon de gérer le club). Et Thierry Pister n'a jamais rien imposé non plus !"



© La Dernière Heure 2008