L’attaquant français s’est déjà fait adopter par le public espagnol

MADRID Les doutes, nés de son statut de remplaçant 90 minutes durant le week-end précédent, se sont envolés en 39 minutes. C’est le temps qu’il a fallu au buteur français, samedi soir au Madrigal face à Ponferradina, un concurrent direct, pour trouver le chemin des filets. Auteur d’un but à la Perbet, l’ex-Montois s’est aussi fendu, à la 58e, d’une réalisation de grande classe. D’un tir brossé du gauche, il nettoya la lucarne du gardien adverse. Idéal pour s’intégrer dans un nouvel environnement...

Adopté par le public, Perbet a également été encensé dans la presse, où on l’a déjà rebaptisé Perbetazo, azo étant un suffixe augmentatif couramment employé en castillan. “J’ai connu des débuts rêvés lors d’une soirée magnifique”, s’enthousiasme Jérémy, qui avait déjà réussi un doublé lors de son tout premier match avec Mons, en D2 à Wetteren. “C’était un match aussi important pour l’équipe que pour moi. Au final, je marque et l’équipe gagne. Que demander de plus ? C’est un réel plaisir de travailler dans un club comme Villarreal.”

Jérémy a également commenté son deuxième but, digne d’un technicien gaucher : “J’ai eu un peu de chance car je suis droitier. Souvent, lorsque j’ai tenté ce genre de geste, le ballon finissait dans les nuages.”

L’ancien Montois , qui devrait emménager dans les prochaines heures dans un appartement mis à disposition par Villarreal, se sent déjà comme un poisson dans l’eau en Espagne : “Je ne suis ici que depuis deux semaines, mais je commence à me familiariser avec la culture espagnole. Je comprends les instructions de l’entraîneur, ce qui est essentiel, mais j’arriverai bientôt à m’exprimer en espagnol.”


© La Dernière Heure 2013