La BBC était bien plus dure pour la sélection que pour l’arbitre


LONDRES Il n’y aura sans doute pas que les journaux anglais pour revenir en long et en large sur le but qui a fait scandale, hier. La kyrielle de consultants de la BBC, Gary Lineker, en tête était, elle, unanime pour condamner la prestation des joueurs anglais. “Une prestation abjecte”, n’a pas hésité à affirmer Gary Lineker, l’ancien buteur de la sélection et aujourd’hui présentateur vedette de Match of the day. “C’est la pire défaite de l’Angleterre dans les chiffres en Coupe du Monde, mais aussi dans la manière de défendre. Tout ce que cette équipe a pu ramener, c’est une victoire 1-0 contre la Slovénie...”

Mark Lawrenson , qui commentait cette rencontre depuis Bloemfontein, utilisait des mots aussi durs. “C’est un échec sur toute la ligne”, commentait l’ancien défenseur irlandais de Liverpool. “La défense était nulle part. Le gardien était encore le meilleur joueur anglais sur la pelouse, et de loin. Je pense même qu’il faut d’abord féliciter les Allemands, car ils étaient tout simplement meilleurs que nous.”

Leur compère, l’ancien attaquant Alan Shearer, se montrait aussi féroce. “Ils ont été nuls. Je ne sais pas par où commencer”, déclara-t-il. Dès la première minute, ils étaient désespérants. Les grands joueurs présumés n’ont rien montré. D’accord, le but de Frank Lampard, tout le monde l’a vu, sauf l’arbitre. En 2010, cela aurait pris dix secondes pour vérifier. Ce n’est pas ça qui aurait cassé le rythme du match. Mais, bon, cela ne doit pas occulter le reste de la prestation. Avant la rencontre, nous avions affirmé que chacun des Anglais n’avait rien à envier à son vis-à-vis allemand. Si les Allemands nous ont entendus, ils doivent nous prendre pour des clowns désormais...”

Le commentateur Guy Mowbray résumait, lui, la confrontation en ces termes lapidaires : “Angleterre-Allemagne, 1-1 désormais”, en écho au fameux but de Geoff Hurst en 1966.

Le peuple anglais n’avait guère le cœur à la fête. Les rues de Londres étaient étrangement désertes. La bière n’aura pas coulé à flots dans les pubs. À moins que certains n’aient voulu noyer leur déception…

S. F.

© La Dernière Heure 2010