"Il faut relever la tête" après l'élimination de l'Italie du Mondial pour la deuxième fois de suite, a écrit le sélectionneur Roberto Mancini sur Instagram, sans évoquer directement son avenir à la tête de la Squadra Azzurra. "Prenons-le temps de réfléchir et de comprendre avec lucidité. La seule chose à faire maintenant est de relever la tête et de travailler pour le futur", a-t-il estimé dans un court message sur le réseau social, accompagné d'une photo de lui portant les couleurs de la Nazionale.

L'élimination de la Coupe du monde au Qatar, après une défaite face à la Macédoine du Nord (1-0) jeudi en demi-finale de barrages, "est dure à accepter, mais accueillir aussi les défaites de la vie fait partie d'un parcours sain de développement humain et sportif", selon lui.

Interrogé après la rencontre jeudi à Palerme sur le fait de savoir s'il continuerait à son poste, il avait laconiquement répondu: "On va voir".

"Je me sens responsable, quand on perd c'est toujours l'entraîneur le premier responsable", avait ajouté le technicien de 57 ans, sous contrat avec la fédération jusqu'en 2026.

Artisan de la "renaissance" des Azzurri, devenus champions d'Europe l'été dernier après avoir déjà été mis au ban du grand monde en 2018, il a révolutionné le jeu italien, en portant son attention sur la maîtrise du ballon et le mouvement vers l'avant.

Mancini et les Azzurri joueront mardi un match de consolation bien amer face à la Turquie, éliminée en demi-finale des barrages par le Portugal.