Au stade Machtens, le Brussels n'avait pas le choix ce vendredi soir en recevant Alost : il fallait l'emporter pour enrayer la spirale négative

BRUXELLES La tache ne s'annonçait pas des plus aisée, tant le promu alostois réalise un bon début de saison, au point même d'avoir accroché Waasland-Beveren le week-end dernier.

En première mi-temps, les hommes de Michel De Wolf rendaient une copie intéressante, offensive et dominatrice, avec un trio d'attaque Siani - Onwuekelu - Tambwe bien soutenu par Houri. Néanmoins, les occasions furent trop rares tandis que les Alostois inquiétaient Marques à deux reprises en contre via Depoitre puis Moreels.

La suite des événements allait être assez similaire, avec une série impressionnante de hors-jeu de la part des attaquants bruxellois mais aussi... deux penaltys en faveur des Oignons ! Des fautes sur Verdeyhen (65eme) puis sur Podevijn (84eme) étaient sifflées sans la moindre hésitation par M. Geldhof. En bon capitaine chevronné, Pedrag Filipovic transformait les deux coups de pied de réparation de manière imparable. Le Brussels méritait sans doute mieux, mais a été piégé par une équipe d'Alost plus intelligente et efficace. La spirale négative continue donc...

© La Dernière Heure 2011