Mboyo se livre avant Courtrai - Charleroi, match de ses ex-équipes

GAND Samedi, au stade des Éperons d’Or , les Zèbres ne pourront viser que la victoire. Figurant parmi ceux ayant quitté le Mambourg à l’été dernier, Petit-Pelé Mboyo Ilombe espère qu’ils se maintiendront.

Cela n’empêche pas l’attaquant d’ébène de revenir sans mettre de gants sur son parcours carolo ...

“J’en étais arrivé à ne plus avoir de motivation, je ne pensais plus qu’à partir et je l’avais d’ailleurs dit à Mogi six mois avant de rallier Courtrai” , lance-t-il en précisant comprendre la contestation populaire d’alors. “L’ambiance était vraiment malsaine. L’indiscipline qui régnait n’était pas compatible avec l’évolution d’un jeune joueur.”

Et de préciser : “Certains sentaient que leur carrière ne tournait plus rond et faisaient tout pour entraîner les jeunes dans leur chute. Et puis, qu’ils soient bons ou mauvais, il y en avait qui devaient absolument jouer en vue d’un transfert... Je m’en étais ouvert à Mogi. J’avais les qualités pour être dans le onze et je faisais de bonnes entrées au jeu. Je ne comprenais pas pourquoi je ne jouais pas. Je comprenais encore moins quand l’entraîneur me complimentait pour un match avant de me mettre sur le banc au suivant. Qui faisait l’équipe ?”

Son bilan zébré n’est cependant pas tout noir : “Le Sporting m’a donné ma chance en division 1. J’y ai passé de beaux moments et fait de belles rencontres avec de bons joueurs. Je citerai des gens comme Habibou et Théréau. Je retiens aussi l’engouement des supporters, qui méritent un club du niveau de celui du Standard. Il y a tout pour réussir à Charleroi : une grande ville, un potentiel public, un beau stade et des moyens financiers grâce aux nombreuses reventes de joueurs.”

Petit-Pelé n’exclut pas de revenir un jour à ses premières amours carolos  : “Si le Sporting devient ce qu’il doit être dans la hiérarchie par rapport à ses capacités, cela ne me dérangerait vraiment pas d’y jouer à nouveau. Je suis encore de près son évolution et j’ai noté la nouvelle donne depuis janvier. Le président a compris beaucoup de choses... J’espère que le maintien sera au bout du chemin cette saison car une descente de Charleroi serait catastrophique pour le foot wallon.”



© La Dernière Heure 2011