Mondial féminin 2023: première défaite des Red Flames dans les qualifications, battues par la Norvège (4-0)

Avec ce revers, la Belgique reste à 7 points en quatre matches.

Mondial féminin 2023: première défaite des Red Flames dans les qualifications, battues par la Norvège (4-0)
©Belga

En faisant confiance, face à la Norvège, au même onze de base que celui qui a étrillé le Kosovo quelques jours auparavant, Ives Serneels montrait là peut-être l’intention de jouer vers l’avant plutôt que de subir face à l’équipe la mieux classée du groupe F des qualifications pour le Mondial 2023, avec une De Caigny venant renforcer le milieu de terrain aux côtés de Vanhaevermaet. Mais quand la meilleure joueuse de la première période du côté belge s’appelle Nicky Evrard la gardienne, on comprend à quel point, les Red Flames ont souffert dans les 45 premières minutes, à l’image d’une Cayman obligée de plus défendre que d’apporter sa technique et son explosivité devant et forçant un bloc belge à jouer plus bas.

Les Flames savaient que les échanges iraient plus vite que face au Kosovo, cela s’est vite confirmé. Sauf qu’à la rapidité de leurs mouvements, les Norvégiennes ont ajouté aussi la justesse et la réussite. Le premier but en est d’ailleurs le plus exemple avec une tête sur corner qui, au ralenti, trompait Tysiak et Evrard ; alors que le deuxième illustrait lui toute la classe naturelle de Graham Hansen. La joueuse de Barcelone résistait à trois Belges sur une récupération de balle à 40 m de Nicky Evrard et s’ouvrait le chemin du but à l’entrée du rectangle.

Malheureusement, l’avantage pris par la Norvège avant la deuxième période, la Belgique, malgré un meilleur visage, n’a jamais réussi à le résorber. Pourtant, les Red Flames ont été bien plus séduisantes et conquérantes en deuxième période. Si les contres norvégiens, avec une Graham Hansen constamment dangereuse balle au pied, ont toujours été très tranchants, la Belgique se montrait bien plus entreprenante, subissant moins et partant de relances de l'arrière notamment avec une Tysiak un peu plus portée vers l’avant. Mais alors que la partie était plus équilibrée, laissant Evrard un peu plus au repos, les Norvégiennes coupaient les jambes tricolores avec une transition rapide amenant le 3e but local.

Si les 20 premières minutes laissaient présager un naufrage belge, il n’en fut rien malgré un 4e but dans les arrêts de jeu (montrant là l'aspect physique intraitable des Norvégiennes). Et avec un peu plus de réussite, De Caigny aurait pu réduire le score à 2-1 avec une tête atterrissant sur le poteau ou avec une frappe un peu trop facile pour la gardienne locale à 3-0. Minnaert s'essayant aussi dans les arrêts de jeu. Manquant de réalisme et d'efficacité, il a donc été difficile de revendiquer plus dans le clan belge même si 4-0, c'est peut-être forcé.

On savait que ce serait compliqué face à cette nation, cela s’est confirmé mais c’était aussi le déplacement le plus délicat des Flames dans cette campagne. Heureusement, tout reste encore possible dans la course à la qualification. Prochains rendez-vous en novembre.

Technique

Norvège: Fikerstrand, Thorisdottir, Bergsvand, T. Hansen, Boe Risa, Syrstad Engen Terland (85e Saevik), Reiten, Graham Hansen, (90e+3 Eikland), Maanum, L-M. Ultand (66e Blackstad).

Belgique: Evrard, Philtjens (79e Iliano), Tysiak, Biesmans, Vangheluwe (79e Eurlings), Vanhaevermaet, Teulings (69e Vande Velde), Cayman, Wullaert, De Caigny, Wijnants (69e Minnaert).

Arbitre: Me. Welch.

Avertissement: Vanhaevermaet.

Les buts: 6e Bergsvand (1-0), 30e Graham Hansen (2-0), 68e Terland (3-0), 90e + 2 Tysiak (4-0)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be