L'autre regard: le foot féminin est tendance, les hommes savent pourquoi !

Un autre regard proposé par Miguel Tasso.

L'autre regard: le foot féminin est tendance, les hommes savent pourquoi !
©BELGA

Disons-le : il fut une époque où le football féminin n’était pas vraiment pris au sérieux. Pour les éternels machos, il sonnait aussi faux que l’apparition d’un mari en cuisine. Et pour les puristes du ballon rond, sensibles à la technique de jeu, il n’était guère crédible en raison de ses faiblesses chroniques. Autres temps, autres mœurs. Aujourd’hui, décliné en mode "ladies", le foot a gagné sa pleine légitimité et est même devenu tendance. Au plus haut niveau, les matchs sont spectaculaires, indécis, souvent qualitatifs.

Il n’est, bien sûr, pas question de comparer la vitesse de jeu, la force de frappe, la puissance athlétique avec celles des hommes. Mais il en va de même dans bien d’autres sports où la femme a, de longue date, conquis sa place sous les feux de la rampe. On pense au tennis, à l’athlétisme, à la natation. On sait très bien que les premières balles de Nick Kyrgios sont plus rapides que celles de Iga Swiatek et que, chrono en main, Marcell Jacobs court plus vite que Elaine Thompson-Herah. Et pourtant, les finales féminines d’un Grand Chelem ou d’un 100 mètres olympiques sont suivies avec la même passion que leurs homologues masculines. En foot, le chemin est plus compliqué, comme s’il était émaillé d’embûches psychologiques. Les hommes savent pourquoi ! L’Euro féminin, qui vient de débuter, s’efforce de faire tomber les derniers tabous et préjugés grâce à une médiatisation méritée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be