Préparant la campagne qualificative pour le Mondial 2023 (dont le lancement est programmé en septembre), les Red Flames enchainent les amicaux contre des gros adversaires, comme l'Espagne.

Ce jeudi soir, en Espagne, les troupes d'Ives Serneels ont été battues 3-0 mais ont toutefois bien résisté avec une groupe qui a, pourtant, vu la Roja dominer la possession de balle et la rencontre.

Il a pourtant fallu un éclair de génie pour tromper une première fois Evrard (qui n'avait plus été dans les buts belges depuis la défaite en Suisse en septembre 2020) et un penalty (après une main discutable de Cayman dans le rectangle) pour véritablement matérialiser la domination espagnole.

Si Eurlings s'est souvent sentie seule isolée en tête de l'attaque dans un 4-2-3-1 face au 4-3-3 local, la défense a montré de son côté de belles choses. Pourtant, avec Philtjens et Deloose, les backs titulaires, absentes, Iliano et Vangheluwe ont bien mené leur barque aux côtés de la paire centrale devenue traditionnelle (Tysiak-De Neve) même si le marquage sur le 3-0 d'une Bonmati intenable était à pointer du doigt.

On notera les premières cap de Mertens, Brackman et de Janssens en toute fin de rencontre, bouclant là le stage espagnol.

Les Flames affronteront samedi le Luxembourg dans un autre match amical, à Wiltz. Avec dix nouvelles joueuses venant rejoindre le groupe, on peut s'attendre à voir évoluer l'équipe C face à un adversaire pointé au delà de la 100e place mondiale.

  • Espagne : Gallardo ; Leon, Paredes (76e Andres), Pereira (60e Battle), Gujarro, Putellas, Caldentey (76e Ivana), Bonmati, Carmona, Cardona (82e Sarriegi), Gonzales (60e Redondo).
  • Belgique : Evrard ; Vangheluwe, Tysiak, De Neve (77e Van Wynsberghe), Iliano (89e Brackman) ; Onzia (89e Janssens), Delacauw, Cayman, Minnaert (77eVanmechelen), Vande Velde (89e Mertens), Eurlings.
  • Arbitre : Me. Shukrula.
  • Avertissements : Carmona.
  • Les buts : 43e Caldentey (1-0), 49e sur pen. Putellas (2-0), 75e Bonmati (3-0).