Ce n’était certainement pas l’affiche la plus attrayante de l’année pour les Red Flames mais le déplacement au Luxembourg, moins de 48 heures après la défaite en Espagne (3-0), aura permis au staff de lancer dans le bain de nouvelles têtes et de redonner une chance à Lemey (gardienne de Sassuolo qui a dû attendre quatre ans pour comptabiliser une nouvelle cap) et à la buteuse belge de samedi, Blom, qui n’avait plus été utilisée par Ives Serneels depuis le 24 mai 2019.

Mais avec une équipe totalement remaniée, la Belgique a juste fait le travail et a engrangé sa deuxième victoire de l’année après celle contre l’Irlande en avril. Pourtant, avec le but rapide de Blom, on aurait pu s’attendre à une déferlante belge même de la part des réservistes ou des troisièmes couteaux belge. Mais si les Belges ont effectivement dominé la rencontre, monopolisant le ballon et s’avançant très souvent vers la gardienne adverse, elles l’ont fait sans véritablement réussir à forcer le dernier rempart à la parade jusqu’à la 74e et un tir de Vanmechelen.

Les montées au jeu de Cayman et d’Eurlings auraient dû apporter davantage de poids devant et si les offensives ont effectivement toujours été belges, et rarement locales, le score n’a pas évolué.

A trois mois des échéances qualificatives pour le Mondial 2023, on se contentera surtout du résultat.