Angleterre

La vedette brésilienne nie toute implication

MANCHESTER Robinho, la vedette brésilienne de l'équipe anglaise de Manchester City, a été entendu par la police qui le soupçonne de s'être livré à une "agression sexuelle grave" dans une discothèque, selon le Sun de mercredi.

Le porte-parole de l'attaquant brésilien, Chris Nathaniel, a confirmé que Robinho avait été entendu par la police mardi "dans le cadre d'une enquête criminelle", mais qu'il avait affirmé qu'il était innocent. "Nous confirmons que Robinho a vu la police aujour- d'hui lors d'une convocation dans le cadre d'une enquête criminelle", a-t-il indiqué. "Il a démenti avec vigueur toute accusation d'un acte délictueux ou criminel et s'est déclaré prêt à continuer à collaborer avec la police si cette dernière le désire."

La police du West Yorkshire, dans le nord de l'Angleterre, a également confirmé qu'un homme avait été entendu par la police mardi et que celle-ci l'avait questionné dans le cadre d'une agression sexuelle grave dans une discothèque de Leeds (nord de l'Angleterre) le 14 janvier dernier. L'homme a été libéré sous caution dans l'attente de nouveaux interrogatoires éventuels.

Par ailleurs, Robinho, rappelle-t-on, va se voir infliger une amende pour avoir quitté le camp d'entraînement de l'équi- pe anglaise sans autorisation la semaine dernière, a annoncé mardi son entraîneur, Mark Hugues.

Rentré ce week-end du Brésil, où il avait expliqué s'être rendu pour "des raisons familiales", le Brésilien s'est entraîné lundi. Hugues a assuré qu'il s'était excusé.

Selon les médias britanniques, l'amende pourrait s'élever à deux semaines de salaire, soit environ 200.000 livres (210.000 euros).



© La Dernière Heure 2009