Wayne Rooney, mis en examen vendredi pour conduite en état d'ivresse, a promis dimanche qu'il ne reviendrait pas sur sa décision d'arrêter sa carrière internationale, même si l'Angleterre semble bien partie pour se qualifier pour le Mondial-2018.

Le meilleur buteur de la sélection anglaise a annoncé sa retraite internationale fin août avec un bilan de 53 buts en 119 capes, malgré les appels du sélectionneur des "Three Lions" Gareth Southgate.

"J'ai pris ma décision", a insisté le joueur d'Everton au micro de la radio TalkSPORT dimanche. "J'ai tellement vu des joueurs sortir de leur retraite, repartir jouer et faire pire".

Il a confié qu'il n'avait pas souhaité revenir sur sa décision même quand Southgate lui avait proposé de jouer contre Malte, vendredi, une rencontre remportée 4 à 0 par l'Angleterre, en qualifications au Mondial-2018.

"C'est bien parti désormais pour que les copains se qualifient pour le Mondial en Russie (l'Angleterre est première de son groupe et doit affronter lundi soir la Slovaquie, 2e, dans un match capital pour la qualification, ndlr)", a-t-il ajouté.

"S'ils y parviennent, il y aura tellement de joueurs qui mériteront de disputer la compétition, donc ma décision est prise", a-t-il souligné.

Vendredi, il avait été arrêté près de son domicile à Cheshire, dans le nord-ouest de l'Angleterre, "peu après 2 heures du matin (01h00 GMT)", avec un taux d'alcoolémie supérieur à la dose autorisée.

Mis en examen, le buteur âgé de 31 ans a été remis en liberté sous caution et devra se présenter devant le tribunal de Stockport le 18 septembre.