Les Flandriens sont-ils armés pour un second tour en boulet de canon ?

LIÈGE L’an passé, alors qu’il semblait condamné à mi-parcours, Roulers – sous l’impulsion des renforts Perisic, Huyghebaert et MacDonald – avait terminé la saison en boulet de canon pour assurer son maintien.

“On ne peut pas comparer les deux situations car, cette saison, le 2e tour est déjà bien entamé et sera presque terminé au moment de la fin du mercato. Mais on croit tous à nos possibilités d’aller chercher la 14e place , juge Jérémy Huyghebaert. On est bien conscient que ce ne sera pas simple, mais…”

contrairement à d’autres, Roulers ne tombe pas de haut et savait, dès le début, ce qui l’attendait. Et si maintenant, les Flandriens s’imposent même au Standard, tous les espoirs sont permis. “Personne ne pensait aux trois points. Ni même à un seul. Comment aurait-il pu en aller autrement après avoir été battu par les B de Mouscron ? poursuit-il. Nous avions l’ambition d’être solides derrière, de tenter notre chance en contre et de tout fermer dès que possible. On a réussi au-delà de nos espérances alors qu’on a joué 80 minutes dans notre moitié de terrain.”

Pour Joeri Dequevy, le buteur du soir, la nuit aura été longue (ou courte, c’est selon). Résidant à Bruxelles, l’ex-Anderlechtois a en effet dû retourner à Roulers avec ses équipiers, récupérer sa voiture avant d’être convié à “une petite fête” , propice à prolonger une folle soirée.

Son but ? Un moment de bonheur... “Je suis parti du milieu du terrain et la chance m’a accompagné pour mettre le ballon dans le but. Plus de poteau cette fois-là (rires).” Dennis Van Wijk lui avait demandé de sortir de son registre habituel : “J’ai évolué un cran plus haut que d’habitude, une option qui s’est révélée payante mais cette victoire, c’est la récompense d’un groupe qui a joué la carte de la solidarité. En tant que supporter d’Anderlecht (NdlR : il y a fait ses classes), ce succès me fait très plaisir. Le Standard n’a pas été mauvais, c’est nous qui avons été un cran au-dessus !”

Évoquant enfin son plan de carrière : “Je me sens bien à Roulers, mais on verra si une opportunité se présente de passer un cap.”



© La Dernière Heure 2009