La fédération galloise de football (FAW) a de son côté indiqué dans un communiqué "être au courant d'un incident concernant l'entraîneur de l'équipe nationale, Ryan Giggs", ajoutant toutefois qu'elle ne ferait "aucun commentaire à ce stade".

Selon le journal The Sun, la police a été appelée au domicile de l'ancien joueur emblématique de Manchester United situé à à Salford dimanche soir après avoir été informée d'incidents.

Ryan Giggs, 46 ans, a ensuite été arrêté et interrogé pour des soupçons de violences ayant entraîné des blessures.

La police de Manchester a reconnu dans un communiqué avoir été appelée vers 22h05 dimanche et qu'une femme dans la trentaine avait été légèrement blessée, mais que son était n'avait pas nécessité de traitement.

"Un homme de 46 ans a été arrêté" pour violences, a-t-elle ajouté, sans plus de détail. Elle indique que l'homme a été libéré sous caution dans l'attente d'une enquête plus approfondie.

Ses avocats ont déclaré qu'il nie toutes les allégations d'agression portées contre lui et qu'il coopère avec la police, rapporte de son côté la BBC.

L'équipe du Pays de Galles a annulé la conférence de presse prévue ce mardi dans laquelle Giggs devait annoncer la composition de son groupe en vue d'un match amical contre les Etats-Unis et des matchs de Ligue des Nations contre l'Irlande et la Finlande, prévus en novembre.

Ryan Giggs a été nommé sélectionneur du Pays de Galles en janvier 2018 après une brillante carrière de joueur au cours de laquelle il a remporté avec Manchester United, entre autres, 13 titres de champion d'Angleterre, et deux en Ligue des Champions. Il a également été sélectionné 64 fois dans l'équipe du Pays de Galles.