Ce type de surface sera autorisé pour la saison prochaine

SAINT-TROND Le public était encore dans les tribunes du Stayenveld, lorsque les pelleteuses avaient commencé à retourner le gazon à l'issue du dernier match de la saison régulière, le 20 mars contre Lokeren (0-2). Les Canaris disputent depuis lors les play-offs 2 sur le terrain de Westerlo.

La saison prochaine ils seront les seuls à évoluer sur une pelouse synthétique en D1. Une option prise en septembre dernier, peu après la décision de la Pro League d'autoriser ce type de revêtement à partir de la saison 2011-2012. Le président Roland Duchatelet en avait alors souligné les avantages, et les a rappelés mardi, en annonçant la signature d'un accord avec Domo Sports Grass, leader sur le marché belge dans ce domaine.

"Un terrain synthétique estampillé FIFA 2STAR a les mêmes caractéristiques qu'un gazon naturel, et n'a donc aucune influence sur le jeu au plan technique", a assuré le milliardaire. "Et il permet un usage illimité. On pourrait même y faire évoluer toutes nos équipes, jeunes, dames, réserves et première la même journée, sans qu'il soit le moins du monde détérioré. Plus sérieusement pourquoi pas les dames ou les juniors à 16 heures, et les seniors en soirée. Les supporters pourraient se restaurer ou boire un (?) verre entre les deux rencontres. J'ajoute enfin que le terrain synthétique chauffé est praticable en toute saison..."

Reste qu'il devra encore être agréé par l'ERCAT (European Research Centre for Artificial Turf), le centre de test des pelouses synthétiques lié à l'Université de Gand.

© La Dernière Heure 2011