GBA - Mons 2-0

GBA: Luciano, De Wree, Hoefkens, Van Dooren, Cvitanovic, Monteyne, Snoeckx (86 Carlos Alberto), De Decker, Messoudi, Cruz (79 Cadu), Cavens (46 Vos).

MONS: Berthelin, Billy (67 Njock), Milas, Schaessens, Souza, Vervalle (46 Cortes), Béhi, Cordaro, La Placa (46 Babatunde), Ingrao, Datti.

ARBITRE: M. Bourdouxhe.

AVERTISSEMENTS: Souza, Cvitanovic.

LE BUT: 10 Snoeckx (1-0), 90 Vos (2-0).

ANVERS Hier soir, Mons s'est logiquement incliné au Kiel lors d'une bien pauvre partie disputée par les Hennuyers. Jamais, les Dragons n'ont semblé dans le match et aucun choc psychologique n'est intervenu avec le limogeage de Jos Daerden. Pire même, l'Albert nous semblait, hier, moins bien en place tactiquement que lors de ses dernières sorties.

Pour leur premier match à la tête de l'Albert, Michel Wintacq et Olivier Suray décidèrent hier soir d'apporter quelques modifications à l'équipe de base de l'Albert. Celle-ci quittait son 4-4-2 habituel sous Daerden pour s'aligner en 5-4-1 modifiable en 3-5-2 lors des phases offensives. La plus grosse surprise étant la présence de Marc Schaessens au poste de libero alors que Junior sautait, comme prévu, de l'équipe.

A charge au duo Béhi-Cordaro de jouer le rôle de pare-chocs de la défense alors que Ingrao et La Placa devaient alimenter Datti en bons ballons. Et on jouait à peine depuis six minutes que ces choix allaient presque se montrer payants. La Placa lançait Datti dans le dos de la défense anversoise mais le meilleur buteur de l'Albert ne parvenait pas à dribbler un Luciano bien sur ses gardes. On croyait alors les Hennuyers bien lancés dans la partie mais Berthelin fut obligé de s'incliner sur la première offensive des Anversois. De la ligne médiane, Cvitanovic adressa une longue balle à Snoeckx complètement oublié dans le grand rectangle par la défense centrale montoise. Le milieu de terrain du GBA trompa alors calmement le dernier rempart des Dragons d'une reprise en un temps (1-0).

La seule réaction montoise en première mi-temps fut une reprise de la tête de La Placa au quart d'heure de jeu sur un centre d'Ingrao. Pour le reste, Mons se contenta de courir derrière un ballon très bien monopolisé par les Mauve et Blanc. Les hommes de Wintacq ne trouvaient tout simplement pas leurs marques sur la pelouse du Kiel. A titre d'exemple, ceux-ci furent pénalisés à sept reprises d'une position hors-jeu. Et sans une certaine maladresse de Cavens, les pensionnaires du Tondreau auraient pu rejoindre les vestiaires à la mi-temps avec un score bien plus sévère. En effet, l'attaquant anversois envoya d'abord un missile au-dessus du but de Berthelin alors qu'il était bien placé au point de penalty avant de perdre un face-à-face (pichenette à côté du cadre) avec le gardien des Hennuyers. Et si la semaine dernière le président Leone était descendu dans les vestiaires pour crier sa colère par rapport à une prestation de ses hommes qu'il trouvait mauvaise, il aurait pu faire de même hier soir.

Au retour des vestiaires, Michel Wintacq décida de lancer dans la bagarre du sang neuf en remplaçant Vervalle et La Placa par Cortes et Babatunde. Mons tentait alors de prendre le match à son compte mais son football était bien trop lent et trop prévisible pour mettre en danger une formation du GBA bien en place qui tentait de placer une contre-attaque meurtrière.

Vu la pauvreté des actions offensives montoises, le coach de l'Albert tenta un dernier coup de poker en lançant, enfin, Njock. Ce choix d'effectuer un troisième remplacement aussi tôt dans la rencontre ne fut pas récompensé car à la 73e, Béhi se blessa lors d'un contact avec Vos et fut obligé d'abandonner ses équipiers pendant... sept minutes. Ce qui ne changea plus rien à la physionomie et Vos donna au score son allure finale en trompant calmement Berthelin à la dernière minute.

© Les Sports 2005