L'avant-centre espagnol Raul a été ovationné par les 78.000 spectateurs pour ses adieux à Schalke, où il a joué deux saisons, et pour un match sans grand suspense face aux Qataris d'Al Sadd, où il évolue désormais, balayés 9-0.

Avant le match, une vidéo des plus belles actions de Raul sous le maillot du club de la Ruhr a été diffusée sur les écrans géants au milieu du stade.

Il a ensuite été accueilli dans la tribune d'honneur par le président du club, Clemens Tonnies.

"C'est un honneur pour moi. Schalke est ma maison. Bleu et blanc pour la vie", a déclaré l'attaquant au micro du stade.

Le match en lui-même n'a eu qu'un intérêt sportif très limité. Au bout de 30 minutes, Schalke menait déjà 4 à 0, et Raul ne pouvait guère relever le faible niveau de son équipe qatari.

A la mi-temps, Schlake changeait 10 joueurs sur onze et Raul changeait de maillot.

Cela lui permettait de signer un doublé en inscrivant les but du 8-0, en poussant le ballon dans les cages vides (65e) et du 9-0 sur pénalty (70e), et de quitter la pelouse sur une dernière victoire.

A la 86e minute, c'est le fils de Raul qui a brandi la panneau annonçant le remplacement de son père, qui a reçu un dernier hommage du stade de Schalke, qui avait fait le plein pour l'occasion.

L'Espagnol avait remporté une Coupe et une Supercoupe d'Allemagne lors de ses deux saisons passées à Schalke (2010 à 2012), où il était arrivé du Real Madrid. Il reste le meilleur buteur du club madrilène (228 buts), avec lequel il a notamment remporté 6 titres de champion et 3 fois la Ligue des champions, entre 1994 et 2010.