Le T1 montois, qui n’a pas apprécié le premier acte des siens, promet une réaction face au Lierse

MONS Le T1 montois, qui n’a pas apprécié le premier acte des siens, promet une réaction face au Lierse.

Après une seule journée sur un total de six, rien n’est encore perdu pour les Montois, d’autant que La Gantoise jouera ses deux prochaines rencontres en déplacement.

Néanmoins, force est de constater que les craintes des Dragons, qui considéraient les Buffalos comme l’épouvantail de la poule A, se sont justifiées sur la pelouse du stade Jules Otten où les Hennuyers se produisaient pour la dernière fois.

Une heure durant, il n’y en eut que pour les Buffalos et leurs flèches noires, lancées avec trop de puissance pour une défense étonnamment fébrile en première période.
“L’écart de deux buts, à la pause, ne se contestait pas”, reconnaît Enzo Scifo, dont les consignes n’ont apparemment pas été respectées.

“Notre comportement était attentiste alors que contre la qualité et la percussion adverses, il fallait user d’un jeu court pour progresser. Comme si cela ne suffisait pas, nous avons facilité la tâche de nos adversaires en abandonnant trop d’espaces par laxisme. Heureusement, les quelques rectifications tactiques apportées à la pause nous ont permis de retrouver notre foot.”

Bref, si le Louviérois a apprécié la réaction de son équipe alors que la
partie semblait pliée, il aurait aimé que ses hommes abordent le week-end avec plus de détermination.

Et d’annoncer un regain d’énergie pour la venue du Lierse. Une partie d’ores et déjà décisive ! “Nous savons où nous avons perdu et ce n’est pas une catastrophe. L’important est d’être capable de rectifier le tir d’emblée et de ce côté, je n’ai aucune crainte”, conclut Scifo, qui acquiesça lorsqu’un journaliste néerlandophone exprima sa surprise d’avoir vu l’arbitre mettre fin à la rencontre après 3 minutes 30 d’arrêt de jeu alors que le quatrième arbitre avait annoncé 4 minutes...

© La Dernière Heure 2013