Pour un coach, c’est parfois difficile de comprendre le visage de son équipe. En 1re mi-temps, on applique parfaitement les consignes. On aurait pu tuer le match. Après la pause, après 3 ou 4 minutes, j’avais compris qu’on retombait dans nos travers. L’équipe s’est mise à reculer, sans que je le lui demande, bien au contraire. On est incapable de réagir collectivement. Pourtant, on ne cède que 2 ou 3 occasions, et on encaisse sur un tir dévié. Avec ce bilan, je comprendrais la situation si la direction pensait à du changement. Mais je suis sûr que je conserve la confiance du groupe et je ne veux pas lâcher.