660 matchs. Plus de 57.000 minutes à porter le maillot de la Casa Blanca pour 60 buts et 40 passes décisives. Voilà le CV simplifié de Sergio Ramos au Real Madrid depuis son arrivée en provenance de Séville pour 27 millions en 2005.

Malgré ses états de services XXL, le capitaine du dernier champion de Liga n'est pas certain de garder sa place l'an prochain. La raison est simple: son contrat se termine en fin de saison. L'occasion pour certains clubs de spéculer, avec le PSG comme chef de file. Depuis le départ de Thiago Silva vers Chelsea cet été, les Franciliens manquent d'un défenseur d'expérience pour guider ses partenaires. Qui de mieux que le nouveau recordman européen du nombre de sélections avec son équipe nationale pour endosser ce rôle?

La bombe avait été balancée par AS en début de semaine. "Le PSG se positionne pour Ramos, le club lui offrira trois ans de contrat et un salaire de 20 millions d'euros nets par an", titrait le quotidien espagnol ce lundi matin. Selon des sources rapportées par le journal, les dirigeants du Real ne seraient pas disposés à offrir plus d'un an de contrat au joueur de 34 ans. Une politique dure mais assumée depuis plusieurs saisons chez les Merengue. Cristiano Ronaldo est un des seuls joueurs pour lequel Florentino avait fait une exception. C'est en partie pour cela qu'un joueur comme Pepe avait mis les voiles en 2017. Pour le remplacer, les dirigeants réfléchiraient à un certain David Alaba, lui aussi libre de tout contrat en juin 2021 au Bayern Munich.

Autre raison avancée pour expliquer un futur départ: les relations tumultueuses que le défenseur entretient avec Florentino Perez. Depuis plusieurs saisons, le dirigeant et le capitaine vivent de hauts et de bas. De plus, les finances du Real Madrid ne sont pas au beau fixe. A cause du Covid, il y aurait un manque à gagner de presque 200 millions d'euros dans les caisses sur la saison en cours. Avec des émoluments estimés à 13 millions d'euros nets, Sergio Ramos est le deuxième salaire le plus élevé de l'effectif derrière Eden Hazard (15ME). Une chose est sûre, les Madrilènes ne pourraient pas s'aligner sur la même offre qu'annoncée dans le journal AS. Si, évidemment, cette offre devait arriver. 

Car à ce stade, ce transfert n'est encore que de la spéculation. Pour certains, il ne s'agit ni plus ni moins d'un coup de pression du camp Sergio Ramos afin de faire peur aux dirigeants Merengue. L'objectif serait de faire monter les enchères avec cette prétendue proposition de contrat. C'est notamment le cas du Parisien qui estime que "ce transfert repose sur du sable." Même son de cloche sur RMC Sport qui annonce que "c'est totalement faux" via une source interne du club. 

Info ou intox? Réponse d'ici quelques mois...