Le Sporting compte à nouveau sur lui mais on est loin de la réconciliation

ANDERLECHT Est-ce que le 0-6 contre Murcie y est pour quelque chose? En tout cas, Anderlecht a changé son fusil d'épaule dans le dossier de Serhat Akin. Alors que le joueur avait reçu l'interdiction formelle de se présenter dans le vestiaire du noyau A, Herman Van Holsbeeck dit qu'il "est vrai que Serhat devait partir mais puisqu'il n'a pas trouvé de club, et puisqu'il est encore sous contrat à Anderlecht, pourquoi ne pas espérer qu'il retrouve sa meil- leure forme" ?

En d'autres mots : Serhat pourrait être l'attaquant qu'Anderlecht recherche encore. Mais on n'en est pas encore là. Pour le moment, Serhat est en revalidation en Allemagne. "On est en contact", souligne le manager du Sporting. "À lui de montrer qu'il est meilleur que certains de nos joueurs et qu'il mérite sa place dans l'équipe A. S'il avait joué contre Murcie et qu'il avait marqué trois buts, on n'y serait pas resté insensible. La même chose vaut pour Kolar. Mais pour cela, il faudra qu'il soit rétabli et qu'il revienne à l'entraînement."

Seulement voilà : c'est là que le bât blesse. Parce que Serhat devrait reprendre dans le noyau B. Et vu sa fierté et son palmarès, il n'est pas très enclin à partager le vestiaire avec les jeunes. "Serhat devra reprendre où Vercauteren le dit" , nuance Van Holsbeeck. À suivre...



© La Dernière Heure 2007